Histoire du Bungy

Le saut du gol, un rite de passage de l’adolescence à l’état d’homme.

Le saut du gol est une tradition de l’île de Pentecôte au Vanuatu. C’est l’un des rituels les plus spectaculaires du Pacifique. Il se déroule à l’époque de la maturité des ignames, en avril-mai, à la période de l’année où les lianes ont atteints leur maximum de solidité et d’élasticité.

Tous les ans, lors de la saison des ignames, les hommes de Bunlap construisent autour d’un grand arbre élagué une immense tour de lianes et de bois pouvant atteindre 35 mètres de haut. Chaque homme est responsable de ses lianes et de son tremplin. Avant qu’il ne saute, le terrain est nettoyé et amolli. Parfois les enfants sautent des plateformes les plus basses. Une fois le saut effectué, ils entrent ainsi dans l’âge adulte. La longueur de la liane est à peine plus courte que la hauteur de la tour, en sorte que le plongeur frôle le sol. Généralement, le sauteur plonge légèrement en avant, et suivant comment celui-ci s’y prend, peut toucher directement le sol ou seulement après le rebond et le rapprochement vers la tour.


La légende du saut du gol

Le premier saut fut celui de la femme de Tamalie qui, refusant de consommer le mariage, fut poursuivie par son mari. Voulant lui échapper, elle monta au sommet d’un banian, puis se jeta dans le vide au moment où son mari allait l’attraper. Tamalie la suivit, mais se tua dans sa chute ; alors qu’elle c’était attachés à son insu les deux pieds à des lianes ce qui lui permit de se relever sans aucun mal. Depuis, cette coutume est réservée aux hommes.

Les hommes de l’île de Pentecôte effectuent ce saut pour aussi assurer une bonne récolte des ignames l’année suivante. D’après la coutume, les hommes fécondent la terre en touchant la terre de leurs épaules.

Actuellement, les sauts s'effectuent d’un pont, d’une grue, d’une montgolfière ou d’un hélicoptère.

Le saut dans le vide en toute sécurité, des sensations hors du commun, la plus belle victoire que vous puissiez remporter sur vous-même, l'émotion, la joie, le bien-être et surtout l'envie de recommencer; c'est tout ça le "Benji" !!!

En 1986, un néo-zélandais, A J Jackett remplace la liane par du latex et la tour par un pont: le Saut à l'Elastique ou "Benji" était né.
 



Chronologie du Bungy

  • 1985 Tests et premier saut à l'élastique
  • 1986 A.J.Jackett saute d'un téléphérique de 90 m
  • 1987 Premier saut médiatique A.J. Jackett saute de la tour Eiffel
  • 1991 A.J. Jackett effectue le premier saut depuis un hélicoptère
  • 1995 250 mètres depuis un hélicoptère
  • 1996 Record du monde 136 mètres depuis une grue
  • 1997 Premier saut depuis le pont de Niouc, le plus haut pont suspendu d'Europe (190 m) ainsi que depuis le barrage de Verzasca (220 m) au Tessin
  • 1998 Didi Wenger bat le record du monde avec un saut de 300 m depuis la télécabine de Leukerbad en Valais.

 



Consulter la version mobile du site