Une bonne idée au bon moment et c'est ainsi que naquit Swissraft.

1982
Je présente mon projet à l'office du tourisme de Laax. Le directeur à l'époque Monsieur Franco Palmy trouve l'idée bonne. Grâce à lui, cette région des Grisons avec le Rhin deviendra et reste jusqu'à ce jour la Mecque du Rafting en Suisse. Je faisais jusqu'à 4 descentes par jour et Charlotte mon épouse était au volant.
Plus de 1000 personnes la première saison avec un seul bateau !

1983
Je lance l'idée de descendre le Rhin jusqu'à la mer. Cette promotion couvrira le secteur de clientèle qui intéresse les Grisons. Le succès ne se fait pas attendre.
Plus de 3000 personnes !

1984
Nous investissons dans l'infrastructure d'accueil ainsi que dans le matériel. L'office du tourisme d'Obergoms dans le Haut Valais me contacte pour ouvrir une base sur le Rhône entre Oberwald et Glurigen. Nous ouvrons également une base sur l'Inn à Scuol en basse Engadin.
Plus de 8000 personnes !

1985
C'est une année charnière où nous devons nous structurer et réfléchir à de nouveaux produits. Nous lançons les journées rafting avec pique-nique sur les trois bases.
Plus de 15.000 personnes !

1986
Daniel Peyer chef de base chez Eurotrek en 1984 et 1985 nous rejoint. C'est un homme de valeur, je le sais pour l'avoir observé aux cours des saisons précédentes. Une lutte sans merci se profile à l'horizon contre cette concurrence unique. Avec mon nouveau lieutenant nous décidons de mettre en place une base à Saanen sur la Sarine et la Simme à cheval entre le Pays d'Enhaut et l'Oberland Bernois.
Plus de 20.000 personnes !

1987
Nous passons à la vitesse supérieure. Euroraft est créé avec des antennes en France "Franceraft" et en Autriche "Austriaraft". Nous lançons les premiers en Suisse des excursions en vélo tout terrain.
Plus de 25.000 personnes !

1988
Nous organisons le premier « Grand Prix de Rafting » en Suisse.
Swissraft représente une infrastructure importante qui ne peut pas vivre à l'année avec seulement cinq mois d'exploitation. Nous devons donc produire toute l'année. Daniel Peyer part reconnaître le Costa Rica après sa saison au Pays d'Enhaut. C'est l'année où nous lançons également les premiers en Suisse « la nage en eaux vives » ou Hydrospeed.
Plus de 35.000 personnes !

1989
Les télévisions européennes s'intéressent de plus en plus à nous sans que nous ayons à les contacter. Nous tournons deux à trois reportages par années et ce jusqu'en 1992. Nous réalisons également des films en trois dimensions pour les salles spécialisées.
Nous décidons cette année de faire le grand saut en investissant au Costa Rica avec la création d'une compagnie de rafting « Aventuras Naturales », l'ouverture d'un hôtel «Fleur de Lys » à San José et la construction d'un lodge « Le Pacuare Lodge » en pleine jungle au bord de la rivière Pacuare. Daniel Peyer devient notre partenaire pour l'opération rafting et lodge.
Plus de 40.000 personnes !

1990-1992
La croissance se poursuit à un rythme beaucoup plus lent car la concurrence pousse comme des champignons. Conseillé technique pendant de nombreuses années chez Zodiac et Aris, tous deux fabricants de pneumatiques, je mets mon expérience à profit pour produire nous-même nos rafts d'abord en Suisse puis en France. Nous avons l'avantage de contrôler complètement la fabrication en faisant du sur mesure. Cette expérience nous servira à l'avenir dans le choix du matériel et dans les exigences que nous imposons aux constructeurs.

En 1990, je crée le département aérien avec des vols en parapente biplace et en hélicoptère. La même année Charlotte ouvre une école d'équitation à Trin Mulin. En 1991, le département aérien s'enrichit d'une nouvelle activité, les vols en montgolfière. Nous ouvrons en 1992 une école de ski.

Durant cette période, nous sommes la cible des lobbies de pêcheurs, chasseurs et autres intégristes de la protection de la nature. Nous sommes présents sur presque toutes les rivières adaptées au rafting. Nous avons du succès et cela dérange. Procès après procès nous gagnerons le droit d'exercer notre métier.
Nous nous stabilisons aux alentours de 100.000 personnes en Europe toutes activités confondues durant ces deux années.

1993
La crise économique commence à se faire sentir en Suisse. Nous décidons de nous séparer de la base de Goms qui n'est pas assez rentable. Cette année sera marquée par un terrible accident sur l'Inn en basse Engadin. Neuf touristes Allemands organisant une descente à titre privé se noient en sautant avec leur propre embarcation un barrage interdit à la navigation. Le département de la navigation des Grisons me demande de concevoir une signalisation adéquate sur la rivière. Trois années seront nécessaires pour relancer le rafting en Engadin.
A la recherche de nouveaux sites et de nouvelles activités, je découvre un peu par hasard les Gorges du Viamala. Je décide de plonger dans ses entrailles pour découvrir ce que « Dame Nature » peut nous offrir de plus spectaculaire. Le Canyoning qui est en train d'acquérir ses lettres de noblesse en France naîtra dans les Grisons au printemps 1993.
28.000 personnes en Suisse !

1994
A notre tour, nous serons frappés par une tragédie. Nous avons notre premier accident dans le canyon du Viamala. A aucun moment l'enquête ne mettra en doute la compétence de nos guides. La presse qui a toujours été bienveillante à notre égard ne cherche pas à expliquer l'inexplicable. Il s'agit du destin tragique de Sylvie (25 ans) qui a glissée où il ne fallait pas. En deux ans, plus de 3000 personnes avaient emprunté le même chemin.
Nous ne pourrons jamais totalement élimer le facteur risque. Certains firent un travail sur eux-mêmes; ce fut mon cas. D'autres peut-être parce qu'ils n'ont jamais pensé à l'accident renoncèrent à exercer cette profession après le drame.
Nous approchons le seuil critique des 20.000 personnes au-dessous duquel nous ne devons pas descendre !

1995
Nous élargissons notre département aérien en ouvrant une école de vol libre. Pour des raisons liées à la difficulté de pouvoir contrôler régulièrement nos produits à l'étranger, nous décidons de nous séparer des sociétés Franceraft et Austriaraft.
Plus de 21.000 personnes !

1996-1997
Nous sommes sollicités par l'un de nos sponsors pour créer une base au Tessin. Le bungy est lancé au Tessin sur le site du barrage de Verzasca grâce à la sortie de film en 1995 « James Bond 007Goldeneye » et en Valais sur le site de Niouc aux alentours de Sierre. Nous ouvrons également une base à Küblis au bord de la Landquart.

1998
Des produits sont à l'étude pour l'hiver.
22.000 personnes !

1999
Le terrible accident de canyoning survenu le 27 juillet dans l'Oberland Bernois met toutes les sociétés Suisses exerçant la profession en danger. Le produit Chiens de traîneaux est lancé en hiver avec succès.
23.000 personnes !

2000
A la suite d'une modification naturel du lit de la Landquart nous décidons de fermer la base de Küblis; la rivière présentant des dangers incontrôlables.
22.000 personnes !

2001
Nous ouvrons une nouvelle base à Interlaken pour essayer de conquérir une partie de la clientèle étrangère qui vient nombreuse dans cette région. Depuis 2001 Swissraft est la première compagnie en Suisse possédant le label "Safety in Adventures".
23.000 personnes !

2002-2005
Le chiffre d'affaire croît régulièrement d'environ 4% par année. L'école d'équitation de Charlotte Chézière (co-fondatrice de Swissraft) est intégrée dans la société.

2006
Un grave accident survient le 30 avril à 11H00 lors d'un entraînement en calèche avec un jeune cheval fougueux et provoque l'impensable. Le diagnostic est sans appel, Charlotte est tétraplégique est restera paralysée de la tête aux pieds pour le restant de ses jours.

2007
C'était sans compter sur la volonté et la patience de Charlotte. Un an après son accident Charlotte remarche avec des béquilles! Elle se donne deux ans pour descendre elle-même sa chaise roulante à la cave.

2008
Notre centrale de réservation a été complètement informatisée et améliorée. Nous dépassons les 27.000 clients.

PS :
J'allais oublier ! Charlotte remonte à cheval !

2009
Malgré toutes les prévisions économiques pessimistes dont les experts et médias ont le secret, Swissraft peut se réjouir de clore son année avec une augmentation de son chiffre d'affaire. Un grand merci à notre fidèle clientèle et à tous ceux qui ont voulu découvrir notre société et partager une aventure avec nous. Nous vous disons à l'année prochaine.

2010-2011
Nous observons une stagnation des réservations concernant le canyoning surtout au Tessin; ceci est dû en partie à la météo qui n'a pas été exceptionnelle durant l'été 2011.
Grâce à la clientèle Suisse parfaitement informée sur les compétences et le sérieux des entreprises qui exercent ce métier, notamment à Interlaken, nous observons avec plaisir pour ce qui nous concerne une nette augmentation de la fréquentation du rafting sur la Lütschine dans l'Oberland Bernois et sur la Vispa en Valais.

J'ai aussi le plaisir personnel de partager avec vous de mai à octobre des vols en parapente biplace au départ du Cimetta. Vols thermiques d'environ 1 heure, surplombants le lac Majeure absolument inoubliable selon les dires des passagers plusieurs mois après leur expérience.
Notre fille Sandrine rejoint la société pour cet hiver 2011-2012 et prend en charge le département des réservations.

2012-2013
Création d'un nouveau site consacré uniquement au saut à l'élastique ; une activité en pleine expansion.
Après de nombreuse démarches durant des années auprès des autorités Valaisannes, nous obtenons les autorisations nécessaires pour pouvoir naviguer sur le tronçon Souste - sierre un parcours sportif de rafting avec beaucoup d'action qui enchantera les fans de rafting. La demande en hiver pour les activités telles que chiens de traîneaux, construction d'igloo et autres événements mais aussi vol biplace en parapente, vol en Montgolfière et vol en hélicoptère continue à croître régulièrement.

 



Consulter la version mobile du site